L'antre des Ames Errantes

L'antre des Ames Errantes
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 °°°AUTOMUTILATION°°°

Aller en bas 
AuteurMessage
Valentine
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 99
Age : 38
Localisation : Québec
Date d'inscription : 16/07/2004

MessageSujet: °°°AUTOMUTILATION°°°   Sam 15 Juil - 16:11

Qu'est-ce que l'automutilation ?

L'automutilation consiste à se blesser soi-même volontairement sans intention de se donner la mort. C'est une manière de s'échapper d'un moment émotionnellement difficile. Cette méthode aide certaines personnes à se sentir temporairement mieux parce qu'elles ont un moyen d'exprimer physiquement la souffrance qu'elles ont en elles et ainsi de relâcher la tension qu'elles éprouvent. En d'autres termes, les personnes qui s'automutilent produisent des changements chimiques dans leur corps qui les conduisent à se sentir mieux et plus détendues. Cinq points permettent d'identifier et de définir l'automutilation :
* L'automutilation est une blessure que l'on s'inflige à soi-même.
* L'automutilation est uniquement pratiquée par soi-même. Si quelqu'un vous fait quelque chose qui vous fait mal, cela n'est pas de l'automutilation.
* Un acte d'automutilation doit comporter de la violence physique. Se punir émotionnellement (se traiter de moins que rien, penser qu'on est stupide, etc.) n'est pas de l'automutilation.
* Un acte d'automutilation n'est pas fait avec l'intention de se donner la mort. Les gens qui s'ouvrent les veines pour se tuer ne s'automutilent pas, même s'ils se blessent.
* L'automutilation est faite intentionnellement, non accidentellement. Mais c'est bien dans l'intention de se faire mal.

....................................................................................

Comment l'automutilation apparaît-elle?

L'origine de l'automutilation est difficile à déterminer ou à comprendre. La plupart des gens sont incapables de se souvenir où ils ont eu l'idée de se blesser pour la première fois, ni même quand ils ont commencé à s'automutiler. Mais quelques personnes s'automutilent suite à un 'apprentissage visuel' (processus dans lequel une personne apprend un comportement en regardant quelqu'un d'autre le faire). Les chances pour qu'une personne en voie une autre s'automutiler sont très faibles, mais dans des lieux tels que des hôpitaux psychiatriques ou des prisons, les probabilités augmentent. Cependant cela reste très minoritaire.

....................................................................................

Que représentent les rituels dans l'automutilation?
L'environnement

Certaines personnes se font mal uniquement dans des lieux bien précis. Pour la majorité des personnes, il s'agit de la maison car cela offre l'intimité et la solitude. Et puis, les sentiments d'isolement et de solitude qui précèdent souvent un acte d'automutilation arrivent plus naturellement lorsque l'on est seul. Cela explique que l'automutilation est le plus souvent pratiquée chez soi.
Vous avez certainement un endroit spécifique dans la maison ou vous pratiquez l'automutilation : une chambre, la salle de bains... Il se peut également que vous 'décoriez' cet endroit de différentes manières : en ajoutant des bougies, en fermant les rideaux, etc. Vous avez peut-être même un moment particulier de la journée que vous choisissez pour vous faire mal. Beaucoup de personnes s'automutilent le soir, parce qu'ils ont le plus de chance d'être seuls, leurs autres techniques ayant échoué ou n'étant plus assez efficaces.
Parce que l'automutilation fait souvent ressurgir de précédents abus; si vous avez été abusé dans votre passé (particulièrement, si vous avez été abusé de manière régulière) vous pouvez vous engager dans des actes d'automutilation à la même heure du jour, au même jour de la semaine ou à la même période de l'année que l'abus que vous avez subi.

Les instruments

Il se peut également que vous utilisiez des objets particuliers lorsque vous vous faites du mal (cutter, lame de rasoir, tourne vis, épingle, briquet, etc.). Beaucoup de personnes n'utilisent qu'un seul objet particulier pour se faire mal. Ils n'en utiliseront aucun autre, même si leurs effets peuvent être les mêmes.

La procédure

Beaucoup de personnes suivent des rituels lorsqu'elles se font mal. Préparer l'environnement, aller chercher les instruments puis s'engager dans une activité précédant l'acte constitue des éléments importants de ce rituel. Vous pouvez même trouver les rituels que vous effectuez comme étant aussi apaisant et satisfaisant que l'acte d'automutilation en lui-même. Ou bien peut-être avez-vous besoin de ces rituels avant de commencer à vous faire du mal. La nature exacte de ce rituel est probablement très personnelle et unique.
Il y a souvent des rituels qui suivent l'automutilation. Vous pouvez faire un bandage ou bien soigner la blessure de la même manière à chaque fois que vous vous automutilez. Vous pouvez également appliquer une pommade ou un désinfectant après vous être fait mal ou bien encore prendre un bain, peut-être même faire une photo ou pourquoi pas consigner l'évènement dans un journal.

....................................................................................

Est-ce que l'automutilation est impulsive?

La question de l'impulsivité de votre automutilation est importante. Les actes d'automutilation impulsifs sont les plus difficiles à contrôler. D'un autre coté, les actes d'automutilation planifiés et prémédités sont plus faciles à gérer et à contrôler. Il vous sera alors plus facile de contrôler les comportements d'automutilation qui ne sont pas impulsifs.
Le degré d'impulsivité lié à l'automutilation est en général difficile à déterminer. Les chercheurs qui ont étudié ces phénomènes, ont présenté des résultats contradictoires, trouvant que l'automutilation était parfois liée à l'impulsivité et parfois non. Il apparaît que l'automutilation et l'impulsivité ont une relation complexe, variable et imprévisible.
Parfois cela peut dépendre de la situation. Dans certaines situations vous pouvez ressentir l'urgence de vous faire mal, mais vous vous trouvez dans une situation où cela ne serait pas prudent de le faire. Dans ce cas, il se peut que vous reportiez votre acte à plus tard. C'est donc planifié. Mais si vous vous étiez automutilé au moment où vous en ressentiez le besoin, cela aurait été considéré comme impulsif.
Et vous pouvez décider de ne pas vous faire mal si vous n'êtes pas dans le bon environnement ou bien si vous n'avez pas les bons instruments. Ainsi, vous pouvez projeter de vous faire mal plus tard.
Comme beaucoup de mécanismes exutoires, l'automutilation apparaît quand une personne en a besoin, et cela peut arriver sans que cela ne soit prévu. Si vous ressentez le besoin de vous faire mal et que rien ne peut vous arrêter, vous vous ferez probablement mal. Et parfois, vous pourrez vous trouver dans une situation où il n'est pas prudent de le faire (école, travail, etc.), mais être incapable de contrôler vos pulsions d'automutilation. Parfois votre besoin d'évacuer cette tension est plus fort que votre besoin de secret et d'intimité.

....................................................................................

Quels rapports existe t'il entre les pensées et l'automutilation?

Les pensées avant l'automutilation

Il se passe beaucoup de choses dans vos pensées avant que vous ne vous fassiez mal. Vous avez probablement conscience de certaines de ces pensées comme : le moyen que vous allez utiliser, où vous allez le faire ou bien même, de vous demander si finalement, vous allez vous faire mal. Cependant, vous avez sûrement beaucoup d'autres pensées dont vous n'êtes peut-être pas conscient. Ces pensées sont souvent les premières sources de motivation pour vous faire mal. Par conséquent si vous souhaitez modifier vos comportements vous devrez identifier et comprendre vos pensées avant de vous mutiler.
Les pensées que vous pouvez avoir avant de vous faire mal :
- Je me déteste,
- Je suis si moche,
- Je déteste tout le monde,
- Pourquoi me fait-on du mal,
- La vie est ennuyeuse,
- Je suis stupide,
Les sentiments sont généralement: à cause de la tristesse, d'une douleur du passé ou du présent, d'une déception amoureuse, de problèmes familiaux, de colère provoquée par n'importe qui, etc. L'origine de ces pensées est pour la plupart d'origine négative. Avant que vous ne vous automutiliez, vous pensiez probablement à vous-même et au monde de manière pessimiste. Ces pensées négatives sont celles qui engendrent votre désir de vous faire du mal.
Certaines personnes utilisent l'automutilation pour contrôler leurs pensées (et leurs émotions) négatives. Lorsqu'il vous arrive d'avoir des pensées négatives et destructrices, vous avez probablement envie que cela s'arrête. L'automutilation est un acte sur lequel vous pouvez vous focaliser. Au lieu de penser "je suis nul", vous pensez "je vais me faire mal". Et une fois que vous commencez à vous concentrer sur le fait que vous aller vous faire mal, vous mettez de coté les pensées à l'origine de votre désir de vous automutiler. Bien que, l'automutilation soit une méthode qui peut vous aider à contrôler vos pensées et à évacuer les pensées négatives, il y a d'autres options.

Les pensées pendant l'automutilation

Comme cela a été mentionné précédemment, beaucoup de personnes entrent en dissociation avant de se faire mal. Dans cet état, elles peuvent se sentir détachées d'elles-mêmes ou bien comme si elles flottaient, et même comme si elles se regardaient elles-mêmes. Un des rôles de la dissociation est de rendre le corps insensible à la douleur. Et c'est pourquoi vous ne ressentez plus beaucoup de douleur lorsque vous vous faites mal. La dissociation peut être utile en un sens et avoir des effets négatifs dans l'autre. Cela peut vous rendre très difficile d'être conscient de ce que vous pensez exactement lorsque vous passez à l'acte. Mais c'est également à ce moment, que vos pensées sont les plus irrationnelles et destructrices.
Les pensées que vous pouvez avoir juste avant de vous blesser ou bien pendant l'acte :
* J'ai besoin de me faire mal
* Juste encore une (coupure, brûlure, etc.) et cela ira
* C'est la seule manière pour que je me sente mieux.
Chacune de ces pensées est illogique, mais au moment où vous vous blessez elle semble véritablement avoir un sens.

Les pensées après l'automutilation

Après s'être blessé, beaucoup de personnes disent qu'elles sont incapables de rassembler leurs pensées. Pour beaucoup d'entre elles, le processus physiologique associé à l'automutilation conduit leurs pensées à être désorganisées et éparpillées. Mais, un petit moment après s'être blessées, elles deviennent à nouveau conscientes de leurs pensées. Leurs pensées à cet instant suivent en général trois thèmes principaux : honte, culpabilité et soulagement.
* Je ne peux pas croire que je me suis fait ça (coupure, brûlure, etc.) à nouveau
* Je suis si stupide et faible pour me blesser moi-même.
* Je ne vais le dire à personne, ils ne comprendraient pas
* Lorsque je me fais mal, je me sens mieux.
Il est difficile d'échapper à ces pensées de culpabilité et de honte, mais elles sont négatives. Et ce sont probablement des pensées et des sentiments négatifs qui font partie des raisons pour lesquelles vous vous blessez. Le fait de vous laissez aller à ces pensées, risque de vous conduire à vous blesser à nouveau. Vous devriez plutôt essayer d'arrêter ou bien de penser à autre chose.

Comment arrêter de se mutiler ?

IL est malheureusement quasi impossible de s'arrêter. Une fois que vous commencez à vous mutiler, vous voulez toujours recommencer le geste pour vous calmez, et même si à un certain moment vous en n'avez marre de pratiquer ces gestes, vous avez très dur à arrêter et souvent vous avez besoin de l'aide de quelqu'un de confiance, pour vous aider à stopper plus facilement.

_________________
“Le passé me déprime et le futur m’angoisse ; de cette façon, je préfère rester dans le présent.”
Ma poésie http://amesensible.blogspot.com
Mon blog http://ilesecrete.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ames-errantes.forumactif.com
invité s
Invité



MessageSujet: Re: °°°AUTOMUTILATION°°°   Ven 11 Juil - 8:03

voilà un excellent résumé
plein de lucidité
VOUS qui êtes ici, quelque soit la raison, PRENEZ appui sur ces mots juste au-dessus
C'est une béquille pour les uns, qui luttent, prisonniers, seuls parmi les autres
des réponses pour les autres, qui sont là, existent, et aiment.

Merci à toi Valentine
continue
avance
sans regarder ni devant, ni derrière
tu n'est pas seule
Revenir en haut Aller en bas
 
°°°AUTOMUTILATION°°°
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'antre des Ames Errantes :: Le Mal être :: L'Automutilation-
Sauter vers: